Que porter si vous avez constamment une infection urinaire

What to wear if you’re constantly getting a UTI

Pourquoi le tissu des sous-vêtements est-il important pour prévenir les infections urinaires?

Bien que personne ne devrait avoir à subir le tourment d'une infection urinaire, également connue sous le nom d'infection de la vessie, plus de 50 % des femmes auront au moins une infection urinaire à un moment de leur vie, et la plupart d’entre elles auront des infections récurrentes dans les mois suivant la première. La bonne nouvelle est qu'il existe certaines habitudes que vous pouvez changer pour réduire le risque d'avoir à faire face à cette infection douloureuse, angoissante et potentiellement grave. Bien qu'une série de facteurs puissent contribuer à déclencher ce problème de santé frustrant, de nombreuses femmes ne réalisent pas que le tissu de leurs sous-vêtements pourrait en faire partie. Alors, allez-y et soyez une fille qui se préoccupe du matériel (on parle du tissu, bien sûr!).


Quoi porter pour éviter les infections urinaires

1) Les sous-vêtements en coton sont les meilleurs

Le tissu le mieux adapté pour aider à maintenir la santé des voies urinaires est également le plus simple : le coton. Non seulement il est respirant, mais il est également très absorbant, ce qui est pratique étant donné que les pertes vaginales, qu'on le veuille ou non, sont une partie parfaitement normale de la vie d’une femme. Les sous-vêtements en tissus synthétiques comme le lycra, le nylon ou le spandex ne respirent tout simplement pas. Ils retiennent la chaleur et l'humidité, aident les bactéries à se développer et créent le terreau idéal pour les infections, y compris les infections urinaires. Même si les sous-vêtements en tissu synthétique avec un insert en coton à l'entrejambe valent mieux que rien, le tissu en dessous continue d’emprisonner la chaleur et l'humidité. Il convient de le répéter : le coton est le meilleur matériau de sous-vêtement connu des femmes, alors essayez-le!

2) Vêtements amples

Avouons-le : les vêtements moulants sont certainement la norme plutôt que l'exception dans la mode féminine. Nous voulons tous porter des vêtements qui avantagent notre silhouette, surtout le bas du corps. Le problème est que les vêtements serrés rendent la circulation de l'air plus difficile. Il est donc plus probable que la zone soit trop chaude, qu'elle transpire et qu'elle soit inconfortable. Si vos pantalons de yoga sont suffisamment serrés pour que vos sous-vêtements remontent, vous pouvez essayer de porter des pantalons amples. De même, essayez d'alterner des jeans serrés ou des jupes avec des styles plus larges ou plus amples. Votre vagin vous remerciera.

3) Rafraîchissez-vous après avoir transpiré

Que vous soyez un adepte du coton ou non, veillez toujours à changer de sous-vêtements dès qu'ils sont mouillés ou trop humides, y compris en cas de transpiration! Étant donné que votre corps met du temps à se refroidir et continuera à transpirer pendant un certain temps après l'entraînement, il est bon de mettre des sous-vêtements en coton au moins temporairement après l'exercice, même si vous n'êtes pas fan et que vous ne les portez pas normalement. Considérez-le comme un vêtement de sport.

4) Ne mettez pas de culotte la nuit

Voici une idée révolutionnaire : ne portez aucun sous-vêtement au lit. Mieux encore, dormez nu. Le feriez-vous si vous saviez que cela pourrait aider à prévenir les infections urinaires? C’est le cas. Voici pourquoi : les pyjamas en polyester soyeux ne sont pas respirants, même si vous ne portez pas de culotte. Si vous voulez porter un peu plus que votre tenue d’Ève, ou qu'il fait froid dehors, pensez à opter pour un bas de pyjama respirant ou à ne pas porter de culotte sous une nuisette en coton. La chose la plus importante est de laisser respirer votre « amie » en renonçant à la lingerie, aux sous-vêtements ou à tout ce qui est moulant à ce niveau-là. Après tout, le sommeil est le seul moment où vous pouvez être absolument libre, alors pourquoi ne pas en profiter?

5) Ne portez plus de sous-vêtements moulants faits de matériaux non respirants.

Ces tissus ne permettent pas la circulation de l'air et empêchent l'humidité de s'échapper de votre peau. Les bactéries fleurissent sur la peau qui reste humide, ce qui augmente le risque qu'il pénètre dans la vessie par l'urètre.

6) Les tangas ne sont pas vos amis.

E. coli est la bactérie la plus répandue dans le côlon et la principale cause des infections urinaires. C'est facile pour E. coli de se fixer à la ficelle arrière du tanga. Lorsque vous vous déplacez sur votre siège, que vous courez pour le bus, que vous dansez, que vous vous entraînez ou même que vous marchez, le tissu peut bouger même un peu, plaçant dangereusement la bactérie E. coli près du vagin.

7) Les vêtements d'entraînement sont à surveiller.

Une séance d'entraînement augmente la température corporelle et des sous-vêtements ou des leggings moites et humides sont une île paradisiaque pour les bactéries. Après l'entraînement, mettez des sous-vêtements propres, secs et respirants. Et ne vous attardez pas non plus en bas de maillot de bain mouillé.

8) Limitez les jeans super moulants.

Quand est-ce que c’est trop serré? Lorsque vos sous-vêtements remontent, ou chaque fois que votre pantalon est si serré qu'il ne laisse pas de place pour respirer. Et croyez-en la police de la mode, ce qui va le mieux avec les jeans moulants, ce sont les sous-vêtements en coton.