Infections urinaires fréquentes : 8 raisons pour lesquelles vous continuez à avoir des infections urinaires

Frequent UTIs: 8 Reasons Why You Keep Getting Urinary Tract Infections

Ne nous voilons pas la face : les infections urinaires, ça craint. Mais la pire partie des infections urinaires ? Elles aiment revenir. 27 % des femmes connaîtront une autre infection urinaire dans les six mois suivant la première. Même après un traitement, une infection peut se transformer en boomerang urinaire de bien des façons.

 

Les infections urinaires surviennent lorsque des bactéries pénètrent dans l'urètre et infectent les voies urinaires. La majorité des infections urinaires surviennent dans la vessie, mais si elles ne sont pas traitées, elles peuvent se propager aux reins et causer de graves dommages.

 

Les symptômes de l'infection urinaire peuvent être inquiétants, gênants ou totalement inconfortables. Vous avez peut-être une infection urinaire si vous ressentez :

  • De fortes envies soudaines d’uriner  
  • Une sensation de brûlure lorsque vous urinez 
  • Urine trouble 
  • Urine rouge ou brune 
  • Urine à l’odeur étrange 
  • Douleur pelvienne  

 

Oui, nous vous l'avions dit, les infections urinaires, ça craint. La plupart des infections peuvent être traitées immédiatement avec des antibiotiques prescrits par votre médecin. Mais pourquoi certaines personnes souffrent-elles plus souvent d'infections urinaires que d'autres? Voici 8 raisons pour lesquelles vous pourriez avoir des infections urinaires récurrentes.

 

  1. Vous êtes une femme  

 

Désolé mesdames, mais l'anatomie féminine expose automatiquement les femmes à un risque accru d'infection urinaire. En fait, les femmes ont 8 fois plus de risques d'avoir une infection urinaire que les hommes.

 

Voici le problème : l'urètre féminin se trouve près du vagin et de l'anus, où les bactéries aiment se rassembler. E. coli est une bactérie particulièrement agaçante qui peut passer des intestins à l'urètre. De plus, l'urètre d'une femme est beaucoup plus court que celui d'un homme, de sorte que les bactéries peuvent atteindre les voies urinaires plus rapidement.

 

Pour faire court, le simple fait d’avoir un vagin pourrait être la raison pour laquelle vous avez plus souvent des infections urinaires. Notre meilleur conseil pour éviter que les bactéries ne se propagent est de garder les choses propres dans votre zone intime. Ayez toujours des lingettes nettoyantes de bonne qualité à portée de main pour éliminer tout excès de bactéries avant qu'elles ne provoquent une infection.

 

  1. Vous êtes en ménopause  

 

La ménopause est une période sauvage et magnifique, mais c'est aussi une période où le corps féminin devient plus sensible aux infections urinaires.

 

La ménopause entraîne une baisse des taux d'œstrogènes, ce qui peut modifier l'équilibre du pH dans le vagin et rendre la peau qui l'entoure irritée et fragile. Ce sont les conditions idéales pour que les bactéries se développent.

 

Si vous avez des infections urinaires fréquentes pendant ou après la ménopause, parlez à votre médecin de la prise d'œstrogènes. Par exemple, certaines femmes aiment utiliser des traitements topiques aux œstrogènes qui réduisent également l'irritation cutanée.

 

  1. Vous prenez de l’âge 

 

En dehors de la ménopause, le vieillissement en général, peut être une cause d'infections urinaires fréquentes chez les femmes et les hommes. Les femmes souffrent souvent de prolapsus de la vessie, c'est-à-dire que la vessie commence à tomber dans le vagin (oups). Chez les hommes, la prostate grossit avec l'âge.

 

Ces deux conditions peuvent empêcher l'urine de quitter complètement la vessie. Si l’urine reste trop longtemps dans la vessie, les bactéries commencent à se multiplier et à se propager.

 

  1. Vous avez arrêté de prendre vos antibiotiques avant la date prévue

 

Si c'est votre cas, nous ne jugeons pas. (On promet). Mais le fait est que vous avez peut-être pris le risque d'avoir d'autres infections urinaires à l'avenir.

 

Les antibiotiques sont un moyen infaillible de guérir la plupart des infections urinaires rapidement et efficacement. Votre médecin choisira la meilleure durée de traitement pour votre diagnostic, qui se situe généralement entre 3 et 10 jours. La plupart des gens commencent à se sentir mieux après 3 jours et décident de ne pas poursuivre leur traitement les 7 jours suivant.

 

L'arrêt de vos antibiotiques avant qu'ils ne soient terminés est un risque majeur d'infection urinaire. Les bactéries peuvent persister et se développer, même si vos symptômes ont disparu. De plus, les bactéries deviendront probablement résistantes aux antibiotiques, ce qui rendra presque impossible le traitement des infections futures.

 

  1. Vous avez des habitudes paresseuses dans la salle de bains 

 

Nous avons tous une chose pour laquelle nous sommes paresseux. Si la vôtre est l'hygiène des toilettes, c'est peut-être la raison pour laquelle les infections urinaires continuent de s’attaquer à vous.

 

Pour les femmes, essuyer de l'arrière vers l'avant est un important déclencheur d’infections urinaires. Vous vous souvenez de la bactérie E. coli que nous avons mentionnée plus tôt? En essuyant vers l'avant plutôt que vers l'arrière, vous facilitez essentiellement son voyage vers votre urètre.

 

Une autre mauvaise habitude à rompre est de retenir votre pipi. Plus votre vessie est pleine, plus les bactéries ont du temps pour se développer. En buvant 6 à 8 verres d'eau par jour et en urinant chaque fois que vous en ressentez le besoin, vous pouvez continuellement éliminer les bactéries du système avant qu'elles ne s'installent.

 

  1. Vous avez des relations sexuelles  

 

Rien ne gâche le moment comme une infection urinaire fréquente. Le sexe est l'un des moyens les plus courants pour une infection urinaire de revenir. Il secoue les bactéries déjà présentes dans le vagin et en apporte de nouvelles. Passer d'un rapport anal à un rapport vaginal est un exemple de la façon dont les bactéries peuvent se déplacer et se retrouver dans l'urètre.

 

Certains types de contraception peuvent également être risqués. Certaines marques de préservatifs et de spermicides provoquent des irritations qui se transforment en infections. Les bloqueurs de sperme, comme les diaphragmes, peuvent exercer une pression sur l'urètre, rendant la vidange de la vessie plus difficile. De plus, les contraceptifs qui diminuent les taux d'œstrogènes d'une femme peuvent également la rendre plus vulnérable aux infections urinaires récurrentes (tout comme les femmes ménopausées).

 

Pour éviter de contracter des infections urinaires lors d'un rapport sexuel, assurez-vous d’uriner avant et après. Ayez toujours des lingettes nettoyantes à portée de main pour nettoyer vos jouets et vos parties génitales entre deux rapports. Et demandez à votre médecin s'il est possible de changer de méthode contraceptive et d'opter pour une méthode un peu plus respectueuse des infections urinaires.

 

  1. Vous avez un problème de santé  

 

Pour certaines personnes, les infections urinaires sont un effet secondaire d'un problème médical. Les lésions de la moelle épinière et les lésions nerveuses autour de la vessie peuvent affecter la vidange de la vessie. Les calculs rénaux peuvent bloquer le flux naturel de l’urine. Le diabète peut notamment endommager le système immunitaire et entraîner un excès de sucre dans l'urine, dont les bactéries se nourrissent dans les voies urinaires.

 

Si vous souffrez d'un problème de santé susceptible de provoquer des infections urinaires fréquentes, parlez à votre médecin des moyens de prévenir et de traiter les infections futures.

 

  1. Vous n'avez pas de plan de prévention des infections urinaires

 

Bon, vous avez maîtrisé les numéros 1 à 7, mais vous souffrez encore régulièrement d'infections urinaires. Le fait est que certaines personnes sont génétiquement plus sensibles aux infections urinaires. Cela peut être dû à la forme de votre appareil urinaire ou même au fait que les infections urinaires sont courantes dans votre famille. Quoi qu'il en soit, ne pas avoir de plan de match pour prévenir les infections urinaires revient à leur envoyer une invitation VIP à revenir.

 

Les remèdes naturels, comme les canneberges, peuvent empêcher la croissance bactérienne et réduire les infections urinaires fréquentes. Les canneberges sont riches en micronutriments puissants appelés proanthocyanidines (PAC). Des études montrent que les proanthocyanidines peuvent empêcher les bactéries de coller aux parois de la vessie afin qu'elles continuent à se déplacer dans les voies urinaires. En prenant un supplément quotidien proanthocyanidines avec une concentration d'au moins 15 %, vous pouvez être proactif sur la santé de votre infection urinaire.

 

 

Voici d'autres conseils clés pour prévenir les infections urinaires récurrentes :

  • Buvez beaucoup d'eau et urinez souvent, surtout avant et après les rapports sexuels.  
  • Gardez la zone autour de votre vagin et de votre rectum très propre.  
  • Si vous devez prendre des antibiotiques, assurez-vous de les finir.  
  • Discutez avec votre médecin des moyens d'équilibrer vos niveaux d'œstrogènes.  
  • Soyez attentif aux bactéries pendant les rapports sexuels et lors du choix d'un contraceptif.  


Vous voulez en savoir plus sur la prévention des infections urinaires fréquentes? Rendez-vous sur www.utivahealth.ca pour des ressources utiles et rejoignez le groupe de soutien pour ITU YOUtiva pour poursuivre la conversation.