Tout ce que vous devez savoir sur les infections urinaires pendant la ménopause

Everything You Need to Know About UTIs During Menopause

Qu'ont en commun les bouffées de chaleur, les sautes d'humeur et les infections urinaires? Vous l’avez deviné. Une période magique appelée ménopause.


Sarcastiques? Nous? Jamais.


D'accord, la ménopause n'est peut-être pas magique. Mais c'est une partie tout à fait naturelle de la vie de chaque femme. La femme moyenne atteint la ménopause à l'âge de 51 ans, lorsqu'elle a ses dernières règles, mais des symptômes peuvent également apparaître avant, pendant et après la ménopause. Les bouffées de chaleur, les sueurs nocturnes, l'irritabilité, les règles irrégulières et la prise de poids sont tous des signes que votre cycle menstruel est sur le point de s'arrêter.


Mais l'un des symptômes les plus frustrants de la ménopause doit être les infections urinaires récurrentes . En une seule année, environ 10 % des femmes ménopausées ont au moins une infection urinaire. Les infections urinaires fréquentes sont particulièrement courantes chez les femmes ménopausées, car de nombreux facteurs facilitent leur retour en force.


Si vous êtes aux prises avec des infections urinaires liées à la ménopause (ou si vous pensez que vous le serez bientôt), voici tout ce que vous devez savoir sur la détection et la prévention des infections urinaires pendant la ménopause.


Pourquoi les infections urinaires deviennent-elles plus fréquentes avec l'âge?


Commençons par les voies urinaires. Constitué des reins, des uretères, de la vessie et de l'urètre, l'appareil urinaire est le système qui élimine l'excès de liquide de votre corps (l'urine). Les bactéries présentes dans les voies urinaires sont généralement éliminées lorsque nous faisons pipi, mais il arrive qu'elles restent sur place et se propagent. Le résultat? Une infection urinaire.


À mesure que nous vieillissons, les infections urinaires deviennent plus courantes pour un certain nombre de raisons. La vessie s'amincit et perd de son élasticité, ce qui vous fait uriner plus souvent. Le mouvement de l'urine de la vessie vers l'urètre est plus lent, ce qui laisse plus de temps aux bactéries de coller aux parois. Et pour de nombreuses personnes, le vieillissement de la vessie entraîne également une incontinence, c'est-à-dire une perte de contrôle de la vessie.


Il existe différentes formes d'incontinence, mais presque toutes entraînent des fuites urinaires de la vessie. Lorsque cela se produit, les bactéries de l'urine peuvent se faufiler dans l'urètre et provoquer des infections.


Vos muscles pelviens s'affaiblissent également avec l'âge. Les activités quotidiennes comme la toux ou l'exercice peuvent mettre beaucoup plus de pression sur votre vessie que celle à laquelle vous êtes habituée. Cela entraîne également une incontinence, ce qui vous expose à un risque d'infections urinaires fréquentes.



Pourquoi la ménopause provoque-t-elle des infections urinaires?


Pendant la ménopause, votre corps subit une transformation totale. C’est comme l’inverse de la puberté. Tous ces changements peuvent créer les conditions idéales pour que les bactéries se développent.


Diminution du taux d'œstrogènes


La ménopause entraîne particulièrement une forte baisse du taux d'œstrogènes. L'œstrogène est responsable d'aider les bonnes bactéries du vagin à se développer. Il abaisse l'équilibre du pH dans le vagin et empêche les bactéries de prendre le dessus. L'œstrogène maintient également les planchers de l'urètre, du vagin et du bassin en bonne santé.


Avec toutes ces responsabilités, il n'est pas surprenant qu'une baisse des taux d'œstrogènes puisse entraîner des changements majeurs dans tout l'appareil urinaire.


Changements dans le vagin et l'urètre


Premièrement, les parois vaginales peuvent devenir minces, sèches et enflammées. Dans le monde médical, c'est ce qu'on appelle l'atrophie vaginale. Elle facilite l'accès des bactéries à la vessie, où elles peuvent s'installer et se multiplier. Une baisse des taux d'œstrogènes peut également modifier l'acidité du vagin et rendre ses bactéries plus concentrées.


L'urètre subit également une transformation à la ménopause.. Il devient plus fin et plus court, ce qui signifie que les bactéries qui atterrissent dans l'urètre ont un voyage plus court dans les voies urinaires.


Changements dans la vessie


Alors que le processus de vieillissement provoque naturellement des changements dans la vessie, la ménopause peut accélérer ce processus. Certaines femmes souffrent de prolapsus de la vessie, c'est-à-dire que la vessie commence à tomber dans le vagin. (Oui, vous avez bien lu). Cela provoque le déplacement des bactéries et rend plus difficile la vidange complète de la vessie, laissant des traces de bactéries qui commenceront à se propager.


Et comme une diminution des œstrogènes affaiblit les muscles pelviens, vous pourriez avoir du mal à retenir votre pipi. C'est pourquoi plus 40 % des femmes ménopausées souffrent d'incontinence.


Comment puis-je traiter les infections urinaires pendant la ménopause?


Les antibiotiques sont le traitement le plus efficace contre une infection urinaire pendant la ménopause. Si vous présentez des symptômes d'infection urinaire tels que des envies soudaines d'uriner, une sensation de brûlure lorsque vous le faites ou une urine trouble ou sanglante, contactez immédiatement votre médecin pour obtenir un diagnostic et commencer le traitement.


Les traitements antibiotiques durent généralement de 3 à 10 jours. La plupart des femmes commencent à se sentir mieux au troisième jour, mais assurez-vous de toujours terminer la posologie recommandée par votre médecin. Si vous arrêtez les antibiotiques avant la date prévue, les bactéries peuvent rester et devenir résistantes aux traitements futurs.



Comment puis-je prévenir les infections urinaires pendant la ménopause?


Nous pensions que vous ne demanderiez jamais! Oui, la ménopause est le moment idéal pour que les infections urinaires apparaissent et disent bonjour. Mais cela ne signifie pas que vous ne pouvez pas agir avant qu’elles ne le fassent.


Ménopausée ou non, la première étape pour prévenir les infections urinaires est de boire beaucoup d'eau. Assurez-vous de boire 6 à 8 verres d'eau par jour pour vous assurer d’uriner fréquemment et d'éliminer les bactéries indésirables de votre système.


Ensuite, essayez de ne pas forcer pendant que vous urinez. Restez détendu et videz complètement votre vessie afin qu'il ne reste plus d'urine. Si vous êtes sexuellement active, urinez toujours avant et après le rapport sexuel pour vous débarrasser de toute bactérie qui pourrait se cacher dans vos voies urinaires.


De nombreuses femmes ménopausées demanderont également à leur médecin de l’œstrogène vaginal. Cela peut empêcher les bactéries de se propager et apaiser les irritations cutanées causées par les montagnes russes hormonales. En réalité, plusieurs études ont montré que les œstrogènes vaginaux réduisent les infections urinaires récurrentes plus efficacement que les œstrogènes oraux.


Les œstrogènes vaginaux sont offerts sous forme de crème topique, d'insert vaginal ou d'anneau flexible placé à l'intérieur du vagin pendant trois mois. Discutez avec votre médecin pour savoir quelle option vous convient le mieux.


Surtout, pensez à prendre un supplément quotidien pour la prévention des infections urinaires. Le supplément pour le contrôle des ITU Utiva est cliniquement prouvé pour empêcher les bactéries de provoquer une infection. Chaque dose contient 36 mg de proanthocyanidines provenant de la canneberge à une concentration de 15 %, la plus élevée du marché. Soutenu par la science et recommandé par les médecins, ce supplément entièrement naturel peut vous aider à éviter les infections urinaires pendant la ménopause.


Vous voulez en savoir plus sur la prévention des infections urinaires avec l'âge? Notre groupe de soutien des ITU YOUtiva est un espace sûr pour parler des infections urinaires, de la ménopause et de tout le reste avec des experts, des médecins et d'autres femmes qui comprennent. Rejoignez-nous et informez-vous sur la prévention des infections urinaires à www.utivahealth.ca