Études cliniques sur les proanthocyanidines et le supplément de contrôle Utiva

Clinical studies for PACs and Utiva Control Supplement

La canneberge JOUE-t-elle un rôle dans les infections urinaires associées aux cathéters?

La canneberge s'est avérée efficace pour réduire le nombre d’infections urinaires symptomatiques chez tous les patients (n = 22). La résistance aux antibiotiques a été réduite de 28 %. De plus, le nombre de colonies a été réduit de 58,65 %.
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5698020/

 

Effet du dosage sur l'activité anti-adhésion d'Escherichia coli uropathogène dans l'urine après consommation de poudre de canneberge standardisée pour sa teneur en proanthocyanidine : une étude multicentrique randomisée en double aveugle.

Pour prévenir les infections urinaires, l'inhibition de l'adhésion bactérienne à la paroi des cellules épithéliales est prouvée avec 36 mg de PAC (proanthocyanidines de type A) par jour.
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/20398248

 


 

Les canneberges pour prévenir les infections urinaires.

Une revue Cochrane mise à jour des études qui ont déterminé que le jus de canneberge pour la prévention des infections urinaires ne peut pas être recommandé.
IIl a été déterminé que toutes les études n'utilisaient pas une méthode standardisée d'introduction (jus, capsule, pilule) ou pour s’assurer de la puissance, et confirmer qu'elles contenaient une quantité adéquate de « l’ingrédient actif » (36 mg de proanthocyanidines) pour une utilisation chez les patients souffrant d'infections urinaires récurrentes.
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/23076891